Yasar ATAS

Yasar Atas

Interview

Comment avez-vous découvert la Fondation CFM ?

J’ai découvert la Fondation CFM par l’intermédiaire de Martine Ben Amar, responsable de mon parcours de Master 2 de Physique Théorique des Systèmes Complexes;
et Marc Mézard Directeur du Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques, durant la période de recherche de financement de thèse de doctorat.

Qu’est-ce que la fondation vous apporte ?

La fondation me permet de poursuivre mes travaux de recherche en toute sérénité sur le plan financier.

Pourquoi avoir choisi votre domaine d’étude, qu’est-ce qui vous a attiré dans la matière que vous étudiez ?

Je pense que ce qui m’a attiré dans mon domaine d’étude est l’aspect mathématique. J’aime beaucoup les mathématiques, encore plus lorsqu’elles sont appliquées à de la belle physique.

Résumé de la thèse

Etude semi-classique des problèmes unidimensionnels de N corps en interaction

Le succès du chaos quantique dès les années 1990 a été lié en grande partie au développement des ordinateurs qui ont permis le calcul de nombres considérables de niveaux d’énergie pour des systèmes bidimensionnels.
Aujourd’hui, les ordinateurs sont capables de déterminer numériquement les propriétés des systèmes en interaction à une dimension avec un grand nombre des particules, du type de modèle de Hubbard.

Le développement des méthodes semi-classiques pour ce type de problèmes de particules en interactions est important car pour la première fois on peut les comparer avec des résultats numériques
et aussi avec des résultats expérimentaux obtenus dans le cadre des expériences sur les atomes froids.

L’existence de solitons classiques pour certains de ces modèles ouvre la possibilité nouvelle d’étudier des effets quantiques du mouvement collectif classique.

Télécharger la thèse (poids en ko)

Articles de recherche