Hugo Theveniaut

hugo-theveniaut

Comment avez-vous découvert la Fondation CFM pour la Recherche ?

J’ai découvert la fondation CFM pour la Recherche par l’intermédiaire de mon maitre de thèse, Fabien Alet, qui la connaissait. Nous avons ensuite décidé d’y candidater.

Qu’est-ce que la Fondation vous apporte ?

La Fondation rend avant tout possible mon travail de thèse qui portent sur des thématiques théoriques et nouvelles en physique de la matière condensée et ce, dans d’excellentes conditions. Son soutien financier généreux, l’aide à la mobilité pour assister à des conférences internationales, ainsi que les colloques organisés chaque année avec les doctorants de la Fondation – venant d’horizons divers – sont autant d’atouts de la bourse Jean-Pierre Aguilar, sans équivalent en France.

Pourquoi avoir choisi votre domaine d’étude, qu’est-ce qui vous a attiré
dans la matière que vous étudiez ?

Ma passion pour les sciences a débuté très tôt et s’est peu à peu développée au cours de mes études en se cristallisant autour des thématiques de la physique de la matière condensée. Je suis très heureux que ma thèse puisse allier un sujet qui vise à la compréhension de la nature, en particulier la compréhension de la matière qui nous entoure, avec des approches qui me plaisent depuis toujours. Un cadre mathématique dans lequel les développements analytiques sont possibles et l’utilisation de méthodes numériques originales – en l’occurrence des méthodes d’apprentissage dont l’efficacité semble très prometteuse et permettrait des avancées considérables sur certains problèmes de physique numérique.