Géraldine CELLIERE

Geraldine Celliere

Interview

Comment avez vous découvert la Fondation CFM ?

Par le bouche à oreille entre étudiants de M2 qui cherchaient une bourse de thèse.

Qu’est-ce que la Fondation vous apporte ?

De pouvoir me consacrer pleinement à la recherche, sans la nécessité de faire du monitorat pour pouvoir vivre à Paris.

Pourquoi avoir choisi votre domaine d’étude, ce qui vous a attiré dans la matière que vous étudiez ?

Je m’étais dirigé vers la biologie expérimentale en master, mais j’ai préféré changer pour la biologie computationelle pour ma thèse. Cela me permet d’avoir une vision plus globale des problèmes étudiés, de chercher à comprendre un système dans son ensemble plutôt que de se concentrer sur des détails, comme c’est souvent le cas en biochimie.