Diane Gallois Wong

diane-gallois-wong

Comment avez-vous découvert la Fondation CFM pour la Recherche ?

J’ai découvert la Fondation CFM lorsque la directrice de l’École Doctorale STIC (Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication) de l’Université Paris-Saclay m’a encouragée à candidater pour le financement de thèse Jean-Pierre Aguilar.

Qu’est-ce que la Fondation vous apporte ?

La Fondation CFM me permet de travailler sur ma thèse dans de très bonnes conditions, grâce à son financement doctoral et à son prestige. Le financement spécifique pour les voyages à l’étranger m’offre une grande liberté pour assister à des conférences. Par ailleurs, j’ai hâte de participer aux Journées de la Fondation : les travaux d’autres doctorants permettront de découvrir des enjeux importants dans des disciplines dont je ne connais pas bien l’actualité. Discuter de ses propres travaux avec des chercheurs d’autres disciplines peut aussi éclairer des pistes inattendues.

Pourquoi avoir choisi votre domaine d’étude, qu’est-ce qui vous a attiré dans la matière que vous étudiez ?

J’ai toujours aimé les maths, notamment parce qu’elles permettent d’énoncer clairement des faits et de démontrer qu’ils sont vrais, le tout pouvant être relu et compris par d’autres sans ambiguïté. J’ai découvert l’informatique en classes préparatoires, et j’ai été immédiatement séduite. Dans certains domaines comme la logique et la théorie des graphes, la frontière entre informatique et maths est presque invisible. Même programmer consiste à utiliser un langage précis et non ambigu, comme en maths. Mais le domaine que j’ai préféré est la preuve formelle de programmes, qui ajoute une nouvelle couche de rigueur mathématique par-dessus la programmation. En effet, il s’agit de définir un formalisme mathématique sur les programmes, afin de pouvoir démontrer de façon certaine qu’ils fonctionneront sans erreur et produiront le résultat souhaité. Dans ma thèse, j’applique cela à des programmes de filtres numériques qui sont très utilisés en pratique, notamment pour traiter des signaux audio ou vidéo.